La danse des étoiles

Publié le par Mato

La danse des étoiles

Quel est donc ce souffle qui nous porte, qui nous emplit à l’extrême, ce souffle de vie prêt à dévaster nos certitudes les plus ancrées ?

Un souffle sans consistance et qui pourtant anime tout ce qui est, un souffle sans lequel plus rien n’existe.

Depuis les battements de cils d’une amibe aux éruptions volcaniques les plus violentes, tout est Souffle, Prana, Mana, Qi, Ki, tout est énergie de vie, en mouvement perpétuel.

La manifestation, derrière son visage aux apparences figées, est un mouvement perpétuel, une roue animée par une folie pourtant bien ordonnée, l’énergie transmet son pouvoir aux confins de l’univers dans un temps qui n’existe pas, qui n’existe plus, la matière devient alors antimatière, pour un renouveau permanent, des particules, des mondes, des galaxies et autres mégasystèmes.

Et là, l’esprit se plait à voyager, à défier la pesanteur, à défier l’espace-temps pour de fulgurants voyages, comme l’amour qui circule d’un cœur à l’autre sans jamais s’arrêter, divine boucle d’amour qui nait d’un rêve et enfante un nouveau rêve, qui érige en permanence des temples à la beauté des Mondes, à la beauté du visible et de l’invisible qui le sous-tend.

Dans l’entre deux mondes, un Géant aux doigts agiles joue avec les cordes quantiques, les tendant à l’extrême pour les entendre sonner, les écartant pour changer le cours de histoire, ou accompagner d’une mélopée la danse des étoiles.

Mato

Crédit photo : http://arbrealettres.wordpress.com/2013/11/11/dou-vient-le-chant-dune-identite-heather-dohollau/harpe/

Commenter cet article