Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Notre propre Zénith

Publié le par Mato

Notre propre Zénith

C’est la fin du jour, l’océan boit jusqu’à la lie le sang du soleil qui s’épanche sur l’eau devenue sombre.

Bientôt le bleu marine du ciel se confondra avec celui de la mer, mêlant intimement leurs parures nocturnes.

Dans la nuit d’encre, les lumières des bateaux, lucioles dérisoires, tentent vainement d’égaler la parure scintillante de la voie lactée.

Il fait nuit, la fraicheur s’abat lentement sur nous, accompagnée de son cortège de douces effluves florales aux parfums de frangipanier et d’ylang ylang.

Le monde des apparences s’efface lentement pour laisser sa place au temps du rêve, le temps hors du temps dans lequel le Grand Horloger de l’Univers a bloqué les aiguilles, pour permettre aux rêves les plus fous d’expérimenter les chemins de tous les possibles. Demain sera un autre jour, un autre temps, le temps reprendra sa marche illusoire, son compte à rebours qui accueillera l’éclosion de nos rêves.

La nuit porte en elle la gestation de nos espoirs, le jour en accouche et le soleil revenu en accompagne la marche. Marcher vers la lumière, dans la conscience que notre ombre nous accompagne, quelle est-elle qui n’existe que parce que la lumière est ? Lorsque l’océan engloutit le soleil, il avale les ombres et nous laisse nu sans nos illusions, libéré de nos certitudes.

L’ombre contient en elle les germes de la lumière, elle nous indique la route vers l’éveil,  la marche vers notre propre Zénith, là où l’ombre se réduit à néant et laisse la place à notre plein potentiel Divin.

Partager cet article

Repost 0

Demain existe-t-il?

Publié le par Mato

Jeter une pensée dans la grande matrice universelle comme on jette un galet dans un étang.
Sentir le cercle de mes pensées s'étendre jusqu'à rencontrer les tiennes ...
Échanger sans mot dire... Regarder le soleil se coucher et la lune s'enfoncer lentement dans la mer quand le jour se lève...
Les mots sont parfois de brutales évidences sur le chemin de la fusion, comme un écueil qui déchire la surface de la mer
Les mots sont parfois la buée sur le miroir des âmes qui se sont reconnues.
Se taire pour répondre oui au silence de tes questions... Je t'écoute, je t'entends, la nuit est fraîche, demain existe-t-il...

MATO

Partager cet article

Repost 0

Dans quel état j'erre?

Publié le par Mato

Dans quel état j'erre?

Quel que soit votre état, accueillez-le avec gratitude

Cet état n'est pas votre vraie nature

Cet état vient et part

Cet état n'est pas l'Illimité, la Source

Cet état, ce sont vos blesures, vos émotions votre histoire personnelle, vos souvenirs

Tout ceci n'est pas votre réalité

C'est la Réalité de votre mental

Dites-lui ok, merci, et au revoir

Parce que cet état passe

Regardez-le passer simplement

Sans vous identifier, sans vous y agripper

Partager cet article

Repost 0

Tisser chaque jour son nid

Publié le par Mato

Tisser chaque jour son nid

Chaque jour qui se lève nous offre la possibilité de tisser le nid de notre âme, d'apporter un soin particulier à la partie de nous-même visible par nos sens, mais aussi à la partie invisible de notre être, celle qui se projette bien au-delà de nos corps, celle qui va à la rencontre de la votre, celle qui autorise l'expérience de tous les possibles. 

Mato

Merci au tisserin qui tisse inlassablement son nid devant ma terrasse et qui a su m'inspirer...

Partager cet article

Repost 0

L'homme Dieu

Publié le par Mato

L'homme Dieu

L'Univers est  une toile d'araignée sans fin dont les fils se croisent et se décroisent au gré de nos intentions.

Chaque fois que deux fils se croisent nait un maillon de lumière, un thérapeute d'amour, chamane ou praticien quantique, vouant sa vie à sa mission d'humanité vibrante.

Nous sommes tous des thérapeutes en amour, chaque sourire, chaque geste tendre contient en lui les germes d'une guérison divine.

La toile d'araignée universelle nous enseigne qu'elle est le domaine de tous les possibles, les projections hologrammiques du monde des sens n'étant qu'une illusion de l'espace temps.

Derrière le miroir coule la source de magie, celle qui abreuve en éternité, celle qui s'infiltre dans tous les plans manifestés ou non manifestés, la Source  ou naissent les Guides de Lumière, la Source qui enfante le monde créé et s'autocrée jusqu'à l'infini, venant de l'infini, allant vers l'infini, comme un jour éternel, quand la Terre devient le Soleil, quand l'homme devient Dieu...

Partager cet article

Repost 0

L'invitation d'un ancêtre amérindien

Publié le par Mato

L'invitation d'un ancêtre amérindien

Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie.

Je veux savoir à quoi tu aspires,
Et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton cœur.

Je ne m'intéresse pas à ton âge.
Je veux savoir, si pour la quête de l'amour et de tes rêves,
Pour l'aventure de te sentir vivre,
Tu prendras le risque d'être considéré comme fou.

Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance,
Si les trahisons vécues t'ont ouvert,
Ou si tu t'es fané et renfermé par crainte de blessures ultérieures.

Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur, la tienne ou la mienne,
Sans t'agiter pour la cacher, l'amoindrir ou la fixer.

Je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne,
Si tu oses danser, envahi par l'extase jusqu'au bout des doigts et des orteils
Sans être prudent ou réaliste et sans te souvenir des conventions du genre humain.

Je ne m'intéresse pas à la véracité de l'histoire que tu racontes.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même,
Si tu supportes l'accusation d'une trahison, sans pour autant devenir infidèle à ton âme.

Je veux savoir si tu peux faire confiance, et si tu es digne de confiance.
Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même lors des jours sombres
Et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté;

Je veux savoir si tu peux vivre après l'échec, le tien ou le mien,
Et malgré cela rester debout au bord du lac
Et crier : " Oui ! " au disque argenté de la lune.

Je ne m'intéresse pas à l'endroit où tu vis ni à la quantité d'argent que tu as.
Je veux savoir si après une nuit de chagrin et de désespoir,
Tu peux te lever et faire ce qui est nécessaire pour les enfants

Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici.
Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi, sans reculer.

Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui.
Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur, lorsque tout s'écroule.

Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même,
Et si tu aimes véritablement la compagnie de tes moments vides

Ancêtre et sage indien

Partager cet article

Repost 0

Qui sommes-nous?

Publié le par Mato

Qui sommes-nous?
Qui sommes nous sinon la projection de nos rêves ? Que sommes nous ? Poussières d'étoiles assemblées le temps d'un rêve ou rêve démesuré de grandeur égotique? A trop vouloir posséder l'homme perd son essence de vue. Posséder pour être ? Posséder par peur de ne pas être?  La réponse est dans la question comme l'homme est dans l'essence, celle la même qui lui donne un sens.
Tout commence là où nos esprit pensent que tout est fini, la renaissance s'effectue dans l'infini, la matière se projette de L'Illimité pour engendrer un nouveau rêve.
Je suis ce rêve sans début ni fin, ce rêve qui prend forme au gré des attractions  et répulsions sans fin, de ces battements de cœur cosmiques, le souffle de l'Univers qui engendre les montagnes, le tambour arc-en-ciel de la lumière qui engendre les couleurs de mon âme, je suis l'écho de mon questionnement qui se perd dans la vallée de mes incertitudes. Demain existe-t-il? Demain est-il un autre temps? J'offre mon être au moment présent, le présent m'emporte comme un torrent tumultueux de naissance en renaissance pour un passe présent futur omniprésent. J'accueille la vie, je suis la vie, j'aime, je NOUS aime...

Partager cet article

Repost 0

Toile d'araignée universelle

Publié le par Mato

Toile d'araignée universelle

Photo Tiphaine Bodin

Plonger dans l'entre deux, dans cette douce distorsion de la réalité telle que nos sens la perçoivent pour appréhender un espace sans limite de temps ni d'espace, le champ où fleurissent les infinis possibles, là où je pose mon cœur pour aller rejoindre ceux qui le souhaitent, ceux qui en ont envie ou besoin, c'est selon, ceux que j'aime et ceux que je retrouve. De ce lieu déconnecté de mes sensations terrestres, j’appréhende la toile d’araignée universelle qui relie tous les mondes interconnectés, passé-présent-futur, visible et invisible, terrestres et intersidéraux. Et là, dans cet athanor magique de l’éternelle création, je puise sans fin l’eau de la Source Universelle, j’y étanche ma soif de vie, de joie, d’amour, de tendresse, j’y jongle avec le bonheur dans l’ouverture du cœur. Je suis au cœur de moi-même, au cœur de vous-même, au cœur du grand Tout.

Partager cet article

Repost 0

Je t'aime, tu m'aimes, ELLE m'aime, Elle-même

Publié le par Mato

Je t'aime, tu m'aimes, ELLE m'aime, Elle-même

Provenance photo : www.uqat.ca

Ce n'est pas moi que vous aimez

C'est la Source en moi

Ce n'est pas moi qui vous aime 

C'est la Source en moi

Le JE n'est qu'apparence illusoire

Le JE n'est que l'ombre de l'Illimité

Je t'aime, tu m'aimes

ELLE m'aime

Elle-même

Mato

Partager cet article

Repost 0

Parole de chamane : voyage quantique

Publié le par Mato

Parole de chamane : voyage quantique

Rentrer dans la Lumière et percer ainsi le miroir des apparences, aller là où l'ordinaire des sens raccroche sa veste au clou du temps pour un voyage éternel.

Mato

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>